21 juillet 2017, Commentaires Commentaires fermés sur La CCI propose un nouvel « Expertise Eco » : manger local, quelles opportunités pour les entreprises ?

Soucieux de la qualité des produits, vigilants sur leur provenance, investis dans le développement du territoire, les consommateurs sont de plus en plus nombreux à plébisciter une consommation de proximité. Parce que la recherche du « manger local » devient de plus en plus pressante, la CCI s’est penchée sur la question. Au sommaire de cet Expertise Eco : des chiffres clés, le regard d’un expert et des témoignages d’entreprise.

En Loire-Atlantique, l’utilisation des circuits courts est entrée dans les mœurs

Notre département est doté d’une grande variété et diversité de produits locaux : maraîchage, vin, élevage, fromage… Tous ces produits contribuent grandement à l’économie locale. En se fédérant et en se faisant connaître, les entreprises qui se lancent dans cette démarche contribuent à valoriser une destination et à renforcer son image de marque.

En Loire-Atlantique, il existe des initiatives de valorisation de produits identitaires, comme l’associationProduit en Presqu’île de Guérande, fondée en 2012, qui valorise les produits identitaires d’un haut niveau de qualité (coques du Croisic, huîtres de Pen Bé, anchois de la Turballe, sel de Guérande…). Aujourd’hui l’association rassemble 43 producteurs, 17 distributeurs, et commerçants indépendants, 20 restaurateurs, des lycées professionnels et 7 partenaires institutionnels.

Lancée pendant l’été 2013, l’association Produit en Pays de Retz regroupe des producteurs de la terre et de la mer (viande, légumes, lait, vin, moules, sel, etc.), ainsi que des restaurateurs et des distributeurs (commerces de proximité, grandes surfaces).

Chiffres clés

Le dernier recensement comptabilise 6 540 exploitations en Loire-Atlantique :

•       4 750 sont qualifiées de « moyennes à grandes » (production brute supérieure à 25 000 €),

•       916 commercialisent au moins un produit en circuit court (hors viticulture),

•       686 exploitations bio ont été recensées en 2015 pour 11,4 % de la surface agricole utile.

 

Le « consommer local » offre de nouvelles perspectives pour nos entreprises

Témoignages dans le document en pièce jointe :

•       Mickaël Poisson, restaurant Villa Roma à Sautron

•       Claude Janin, les Viviers du Pêcheur à St-Mars-de-Coutais

•       Sylvain Chérouge, l’épicerie fine EB à Sautron

Télécharger le document « manger local, quelles opportunités pour les entreprises ? »

Derniers articles Medef 44