29 mars 2019, Commentaires Commentaires fermés sur Compte rendu club RH – Quelle est la place des femmes dans votre entreprise

CLUB RH A NANTES LE 14 MARS 2019 : QUELLE EST LA PLACE DES FEMMES DANS VOTRE ENTREPRISE ?

Le 14 mars 2019, dans les locaux du MEDEF s’est tenu un club RH afin d’évoquer les nouvelles obligations imposées par l’index d’égalité femmes-hommes.

Etaient présents pour intervenir lors du club : Valérie RICHAUD-TAUSSAC, déléguée départementale aux droits des femmes et à l’égalité de Loire Atlantique, Louis MAZARI, directeur de la DIRECCTE Pays de la Loire, Vincent CHARPIN, président du MEDEF Pays de la Loire et membre de la commission Nouvelles Responsabilités Entrepreneuriales (NRE), Mélanie FONTAINE-HALLE, avocat en droit social à Fidal, Anne-Laurence LEMASSON, DIRECCTE Pays de la Loire Pôle travail, Jean-Paul CHAPRON, président d’ASI et délégué du syntec numérique pour l’ouest, Anne Laure GUIHENEUF, responsable du Pôle Rn’B (Research & Business) Audiencia business school, et Alexandra RIEU, responsable missions seniors et égalité professionnelle F/H Synergie.

A cette occasion, Valérie RICHAUD-TAUSSAC a expliqué la mise en place du plan régional afin de lutter contre les stéréotypes et encourager la mixité professionnelle.

Louis MAZARI a, quant à lui, énoncé que seulement la moitié des entreprises de + 1000 ont publié leur index au 1er mars 2019. Parmi ces dernières, 16% d’entre elles avaient obtenus un score inférieur à 75/100*.

De plus, Vincent CHARPIN tient à souligner que « La commission NRE à laquelle il appartient a produit un guide Medef très complet sur l’index afin d’aider les entreprises avec cette nouvelle mesure ».

Mélanie FONTAINE-HALLE a mis l’accent sur les différentes obligations liées à l’index, comme la publication du résultat de l’index sur le site internet ou en interne et l’obligation de télé déclaration.

Les explications d’Anne-Laurence LEMASSON concernant les calculs des indicateurs à l’aide du tableur excel fourni par le Ministère du Travail, a permis de comprendre la mise en place et le fonctionnement de l’index.

Avec son témoignage, Jean-Paul CHAPRON rappelle quant à lui, que la mixité au sein de l’entreprise est vecteur d’améliorations des performances économiques. C’est la raison pour laquelle il a mis en place des indicateurs, dans son entreprise depuis 2016 suite aux négociations annuelles obligatoires (NAO).

Cependant il n’y a pas que l’index qui permettra de réduire les inégalités salariales entre les femmes et les hommes. Anne-Laure GUIHENEUF et Alexandra RIEU ont clôturée cette matinée en mettant en avant certaines actions en parallèle qui peuvent être menées pour favoriser l’égalité femmes-hommes. En effet, des formations existent afin de donner aux femmes les clés nécessaires pour savoir négocier une augmentation. Il est également important de diversifier certains métiers et de les faire découvrir aux femmes (ou hommes) afin de casser les clichés que l’on peut avoir sur certains d’entre eux, que l’on peut considérer comme étant plus « masculins » ( ou féminins) .

Pour en savoir plus :

  • La foire aux questions (FAQ) du gouvernement : cliquer ICI
  • Instruction DGT/N°2019/03 : cliquer ICI
  • Arrêté du 31 janvier 2019 concernant les modalités de transmission à l’administration des indicateurs et du niveau de résultat : cliquer ICI
  • Liste des référents égalité professionnelle : cliquer ICI
  • Tableur permettant le calcul des indicateurs : cliquer ICI
  • Guide MEDEF – index de l’égalité salariale femmes/hommes : cliquer ICI

*score minimum que les entreprises doivent atteindre pour satisfaire à leur obligation d’égalité salariale compte tenu du barème.

Derniers articles Medef 44